Presse

Pressbookbis 2

Victoire, enfin l'Art nouveau  

par Dorian Aleister romancier 
journaliste et animateur radio auteur de “Last I et II" 

Le désir de Victoire n’est pas d’imiter la réalité, mais de représenter les sensations que le monde crée. L’art unique de Victoire réside dans ce surprenant travail à la recherche de la lumière et du mouvement. Les substances étendues sur de grands supports expriment parfaitement la vie de la matière par d’habiles jeux de couleurs et de proportions. Chaque œuvre de cette artiste agit comme un miroir où l’Homme connaît et reconnaît une part du monde qu’il ressentait. Devant une création de Victoire, nous pouvons sortir de nous pour contempler des paysages qui nous seraient restés aussi inconnus que ceux d’autres galaxies. Si l’art a pour fonction de développer en nous le sentiment de la perfection, le but est atteint. Victoire offre à nos yeux la part lumineuse du monde.



Territoire d'expression 
extrait d'article par Jacques Jacob 

Céleste et tellurique, L’art numérique de Victoire...

Il n’est d’ailleurs pas besoin de passer des heures avec Victoire pour appréhender l’épaisseur– c’est le mot – de son univers. Surprenant, certes, déroutant, à n’en pas douter, mais tout sauf toc.

Un univers d’oxymores, céleste et tellurique, d’une dense légèreté, débordant de troublantes émulsions de matière et de formes. L’artiste ne s’interdit rien.

Surtout pas de mélanger le réel et l’imaginaire : femme lascive flottant dans un univers cristallin, amas de planètes faussement chaotique, dont on se demande s’il s’agit d’un monde infiniment grand ou infiniment petit. Victoire imagine une vie sous le sable, découpe des fragments de plage, ressuscite Atlantis, compose une fée Nénuphar hallucinante se mirant dans un lac vertical.

Lire l'article en entier : L'art numérique de Victoire s'ancre à Saint-James par Jacques Jacob

 


Ouest-France 
L’art numérique de Victoire ( extrait )
par Alfred Ollivrin

De prime abord, le terme « art numérique » pourrait paraître paradoxal. Pourtant, une partie de la création contemporaine revendique sa double appartenance au monde pictural et au monde informatique.

Victoire, fait partie de ceux-là. Cette infographiste qui a travaillé pour la publicité et l’édition se consacre aujourd'hui essentiellement à l’art numérique. Elle peint sur l’écran comme un peintre sur sa toile, explorant les possibilités infinies de l’informatique maîtrisée, tant pour les formes que pour les couleurs. Le résultat est surprenant.


___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________-

pressbis.jpg

Propulsé par PhotoDeck